ÉCONOMIE HÉLICICOLE

La spirale d’or, symbole de l’économie « hélicoïdale » : l’économie circulaire à Cherasco devient « hélicoïdale ».

MOT DE PASSE : ENTRER DANS LA SPIRALE

Le mode d’élevage « Chiocciola Metodo Cherasco » est le nouveau symbole de qualité, de professionnalisme et de culture entrepreneuriale italienne dans le monde. Il ne pollue pas, est riche en protéines et représente un nouveau concept d’économie « hélicoïdale » car il ne produit pas de gaspillage et tout est réutilisé de manière durable.

AUCUN GASPILLAGE

Si, avec le modèle d’économie circulaire, la ligne forme une boucle et le problème devient une ressource, avec l’économie « hélicoïdale », le développement logarithmique naturel s’installe sur sa propre forme pour canaliser les ressources et les amplifier comme dans une caisse de résonance.
Chaque action – ou, dans certains cas, non-action – correspond à une ou plusieurs réactions, comme le mouvement qui est transmis en cercles concentriques lorsque l’on jette une pierre dans l’eau. Avant de vous lancer, vous devez justement concentrer votre énergie et votre attention sur ledit lancer avec soin et précision.

ENTRONS DANS LA SPIRALE

Entrer dans la spirale signifie concentrer les valeurs et les amplifier dans un mouvement continu.
La section dorée symbolise l’harmonie, la spirale est le symbole de la sagesse de l’escargot qui ne se développe pas à l’infini, cela serait insoutenable, mais s’arrête et chérit ses propres ressources. À Cherasco, l’économie est en spirale : les exploitations agricoles créent autour d’elles des microsystèmes de culture autochtones, de diffusion des valeurs, d’enseignement et de force de vente en créant un réseau local riche et solide.

ÉCONOMIE DURABLE

L’héliciculture Metodo Cherasco 2.0, paradigme de l’économie durable, est un modèle reproductible dans le secteur agroalimentaire et d’autres secteurs et porte en germe la possibilité d’impliquer de manière proactive le territoire, d’autres pays, d’autres cultures à travers une approche systémique et intégrée.
C’est pourquoi nous sommes en train « d’entrer dans une spirale » tendant vers la création d’un événement international durable consacré à l’économie circulaire : L’HelixFestival.

01

UN MODÈLE CONCRET

Nous sommes partis d’un modèle concret et reproductible tel que l’héliciculture Metodo Cherasco2.0, un paradigme d’économie durable qui porte en germe la possibilité d’impliquer de manière proactive et exponentielle le secteur agro-alimentaire et d’autres secteurs, le territoire et d’autres pays.

02

LA PHILOSOPHIE

Chérir sa propre terre et sa propre culture en en impliquant d’autres, le tout dans le cadre d’une approche systémique, intégrée et durable.
Nous avons vérifié qu’il existe de nombreuses activités et entreprises exemplaires qui travaillent sur le modèle de l’économie circulaire et qui ressentent le besoin de s’améliorer et de s’agrandir – en entrant dans la spirale, comme nous disons – grâce à une économie ou une philosophie « hélicoïdale ».

03

TOUT SE TRANSFORME

Matières premières, haute technologie, agriculture, cosmétiques, cuisine et économie.
Voici la filière étendue du mode d’élevage « Chiocciola Metodo Cherasco », un système économique gagnant qui se propage de plus en plus dans le monde entier.
Grande source de revenus, elle respecte des valeurs telles que l’environnement et la personne et est un véritable exemple d’économie circulaire, ou plutôt hélicoïdale : un système complet, sans aucun gaspillage où tout est transformé et où rien n’est jeté et où la « culture » de l’escargot dialogue profondément avec le concept de Culture.

04

LA RECONNAISSANCE

Le professeur Franco Fassio, chercheur en écoconception et conception systémique, directeur scientifique de l’économie circulaire pour Food HUB, officiant à l’université des sciences gastronomiques, a déclaré : « Aujourd’hui, je reconnais au nom de la communauté universitaire la structure de l’économie « hélicoïdale », une petite branche de l’économie circulaire que nous nous engageons à étudier. Dans cette optique, je fais appel à la science, qui doit pouvoir dialoguer avec les dynamiques populaires, pour revenir à cette qualité, à cette durabilité, aux habitudes artisanales du passé, afin d’unir la culture scientifique à la culture gastronomique ».

0